www. matheysine .com
Le 24.06.2017
  Accueil | La Matheysine en direct | Les Amis du Musée Matheysin | Matheysine d'un siècle à l'autre |Annuaire | Boutique
 
 Les services
  Actualité
  Agenda
  Annuaire
  Boutique
  Chat
  Horoscope
  Livre d'or
  Mailing list
  Météo
  Petites annonces
  Patrimoine
  & découverte
  Economie
  Géographie
  Histoire
  Traditions
 
  Vie locale
  Infos pratiques
  Sports et loisirs
  Tourisme
 
  A propos du site
  Contact
  Crédits
  Partenaires
  Publicité
 
  Sondage
Pas de sondage actuellement

 

 

 

chemin de fer de la mure

Tourisme > Chemin de fer de la Mure


(Le petit-train)


Le Petit Train à Nantizon. ( © Copyright F. Perrin - 1998-2001 )

C'est en 1883 que commença la construction du chemin de fer de la Mure. Son utilisation principale devait être à l'époque de transporter le charbon extrait sur le plateau matheysin pour le descendre à Grenoble, d'où l'importance d'avoir un tel moyen de transport. Mais le défi était de taille étant donné la nature du terrain et du relief, mais finalement la ligne St-Georges de Commiers (315 m) - La Mure (880 m) sera inaugurée en 1888. Cette oeuvre que je m'autorise à appeler "pharaonique" s'étend sur une distance de 30 km avec une multitude d'oeuvres.
Cette voie ferrée est une véritable rampe continue de27% sur plus de 25 km! Et sur ses 30 km de voie, on ne compte pas moins de 142 ouvrages dont 18 tunnels, 12 viaducs (dont 5 grands ponts) et aussi 133 courbes! A certains endroits dans la commune de Monteynard, le ligne surplombe le barrage de Monteynard (quelque 150 mètres plus bas) du haut de sa paroi verticale! Suite au succès de ce tracé, plus qu'une idée animait les matheysins: prolonger la ligne St-Georges de Commiers-La Mure jusqu'à Gap à plus de 70 km!



La Gare de la Mure.
( © Copyright F. Perrin - 1999-2001 )

Et c'est dans cette optique que la construction de la ligne la Mure-Corps commença (avec un embranchement vers Valbonnais), là encore de splendides ouvrages furent nécessaires afin de vaincre les obstacles naturels. Le viaduc nécessaire pour franchir le cours d'eau la Roizonne nécessita plus de 9 ans de travaux, de 1913 à 1922. Avec la première guerre mondiale les travaux furent ralentis mais dès 1915 des prisonniers allemands participèrent également à la besogne.

C'est seulement en 1932 que les premiers voyageurs empruntèrent cette ligne après les industriels. Mais faute de rentabilité, la ligne la Mure-Corps ferma (avec celle de Valbonnais en 1945) et la voie fut démontée ou servit à l'actuel réseau routier (le viaduc sur la photo ci-contre en est l'illustration). Ce viaduc par exemple sert de pont routier sur la Bonne (D 26).

HIER   AUJOURD'HUI
 

Le Viaduc sur la Bonne entre Siévoz et les Miards. ( © Copyright F. Perrin - 1999-2001 )

Pour revenir au tracé initial St-Georges de Commiers-La Mure, celui-ci connu lui aussi des problèmes de rentabilité notamment avec la crise économique. En effet, les problèmes rencontrés par l'exploitation minière matheysine vont conduire à l'abandon du transport du charbon par chemin de fer. Et la date du 18 octobre 1988 restera dans les mémoires, ce jour là le dernier voyage de charbon s'effectua. Mais dès 1982, cette ligne fut utilisée à des fins touristiques grâce à la création du Petit train de la Mure. Le superbe tracé de cette ligne ne pouvant que servir à cette reconversion réussie car aujourd'hui, et ce chaque été, de nombreux touristes empruntent cet itinéraire qui tend à se faire connaître au delà des limites de l'Isère. C'est ainsi qu'en 1995 plus de 58000 visiteurs ont emprunté cet itinéraire grandiose.



  Accueil | La Matheysine en direct | Les Amis du Musée Matheysin | Matheysine d'un siècle à l'autre  | Annuaire  | Boutique
http://www.matheysine.com - Site web optimisé pour un affichage en 800x600 - Version: 3
Mentions légales - Tous droits réservés © Copyright 1998-2002 - Fabrice Perrin: webmaster@matheysine.com